PAS NÉS SOUS LA MÊME ÉTOILE d’Adèle Ninay

Résumé du livre : Mike et Camille n’avaient aucune raison de se plaire. Sa vie à lui c’est le rap avant tout et les potes du quartier. Son monde à elle est fait de danse, de littérature, d’une vie confortable dans le centre de Paris. Il a découvert la violence et la rébellion depuis déjà de nombreuses années, elle est délicate et solaire. Il l’insupporte dans son rôle de macho à deux balles, elle l’agace avec ses airs de princesse.Pourtant leur rencontre doit avoir lieu, et elle les prend par surprise comme un coup de poing en plein cœur. Mais quand on est si différents, comment avancer ? Pour l’un et pour l’autre, aucun mot n’a la même définition : violence, plaisir, avenir…fidélité. Balancés l’un contre l’autre par la vie, ils n’auront plus d’autre choix que de résister au choc. Ou d’exploser en plein vol.

Pas nés sous la même étoile, c’est un livre poignant qui oppose deux univers totalement différents : celui de Camille, une fille de bonne famille et danseuse classique et celui de Mike, baigné dans la violence et l’univers du rap et des amis de toujours. Je l’ai acheté pour la couverture mais pas seulement : sans trop savoir pourquoi, le résumé m’a beaucoup attiré alors que je le trouvais étonnamment banal. En vérité, après réflexions, c’était cette opposition forte qui m’a attiré et qui était loin de la représentation du badboy et de la gentille fille qu’on a l’habitude de voir. J’en ai tellement lu et relu que je me suis dit qu’un petit peu de réalisme ne me ferait pas de mal. 

Et j’ai eu raison de l’acheter ! La première chose qui m’a marquée, c’est tout particulièrement le point de vue de Mike. Adèle Ninay a décidé de faire un choix risque : plutôt que de narrer son texte tout simplement, comme n’importe quel auteur l’aurait fait, elle a décidé de prendre le parti pris de se mettre à la place de Mike. Non, plus que ça : elle était Mike, elle était lui. Il existe réellement entre nos mains, entre ses lignes. Mike est particulièrement bien décrit, notamment à travers ses actes, son caractère et surtout (surtout !) son langage. 

Je suis dans la loge en train de parler avec Antoine, le gars d’Universal, et il me suce bien la bite en mode « ton concert, ce soir c’était géant » et « quand l’album sera sorti, on fera un disque d’or, c’est sur ». Ça fait trop du bien d’entendre ce lèche-cul me dire que je suis un king — p.204

Cet exemple est très explicite et démontre à quel point l’autrice a voulu montrer qui était réellement Mike. J’ai beaucoup apprécié le fait qu’elle est vécue elle-même avec des hommes de ce genre, qu’elle est croisée le monde du graff et du rap et qu’elle est était elle-même chanteuse parce que tout cela fait d’elle la narratrice d’une partie de sa vie qu’elle a retranscrite sous forme de fiction. Cela apporte une touche d’originalité au texte et l’œuvre se démarque à travers ce personnage masculin. Quant au personnage de Camille, je l’ai peu aimé parce que j’ai naturellement retrouvé le rôle de la fille à papa. Cependant, je ne pourrais pas nier qu’elle m’a beaucoup étonnée et surtout, l’autrice n’a pas fait d’elle une étoile montante comme ça aurait dû l’être si on avait suivi les codes sociaux : ce n’est pas censé être le gars des mauvais quartiers qui réussit, mais la fille déterminée et qui vit dans une vie confortable (est-ce que ma phrase est compréhensible ?). Pour le coup, Camille a dû se détourner du chemin qu’elle voulait emprunter malgré elle et, bien heureusement, elle ne s’est pas totalement montré comme le cliché ambulant qu’elle aurait dû être. Peut-être bien qu’elle vît dans une grande et belle maison, qu’elle fait de grandes études et que ses parents sont riches, mais il est apparu avec un caractère fort par moment, voir autant que Mike, avec un langage cru. Et surtout, elle s’est montrée indépendante et fière, et ça, j’ai adoré ! 

Si vous souhaitez lire une romance de ce genre, qui se différence de ce qu’on a l’habitude de retrouver dans une new romance, alors je vous le conseille vivement ! 


Prix du livre : 17 euros 
Publié à Hugo Roman de la FrenchTeam 

Publié par Sarah Braeckeveldt

Étudiante, autrice, correctrice bénévole, lectrice... Véritable force de la nature perpétuellement à la recherche de nouveauté et de beauté à lire (passe son temps entre les rangées de livres)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :