L’écriture thérapeutique

Bonjour à tous et à toutes,

Aujourd’hui, j’inaugure mon nouveau blog avec ce premier article qui a pour sujet l’écriture thérapeutique. Ne vous inquiétez pas, vous retrouvez un grand nombre de critiques de livres mais également, comme ci-présent, des articles sur l’écriture en général. En tant qu’autrice, je suis assez curieuse et j’aime tester de nouvelle choses.

Un médicament littéraire

Après beaucoup de recherches, j’ai découvert que l’écriture thérapeutique était un moyen très efficace pour se détendre et que le simple fait d’écrire pouvait nous permettre de faire le point à la fois sur son passé mais aussi pour mieux appréhender son avenir. Et après réflexions, c’est vrai qu’il est plus facile de se resituer après une séance d’écriture gratifiante.

En effet, coucher ses pensées sur le papier permet dans un premier temps de connaître son « moi profond », celui que l’on cache au fond de nous. Parallèlement, on gagne confiance en nous et on dépasse notre timidité. un grand tri se fait alors dans nos émotions.

Quand on écrit, le geste veut que la tête soit la cheffe, reliée à la main. Comme la graphothérapie (qu’on retrouvera dans un futur article), qui va de la tête à la main : s’enchaine alors l’exploration de soi-même et « les blocages, les interdits, les transgressions inconscientes » comme le confie la graphologue Dominique Vaudoiset.

Les avantages

En somme, l’écriture thérapeutique a énormément d’avantages. Elle permet de faire le point sur les pensées qui apparaissent négatives la grande majorité du temps et qui, de plus, nous empêchent d’avancer. L’écriture est un moyen de faire du tri tout en prenant du recul sur les aléas de la vie. Ainsi, on peut repousser sa réflexion au maximum et parvenir à anticiper son avenir.

L’objectif étant de s’offrir un instant de calme pour être connecté à ses émotions. Parce que l’écriture ne s’adresse pas systématiquement à quelqu’un d’autre mais aussi à soi-même, d’où l’intérêt du journal intime.

De plus, cette discipline issue de l’art-thérapie et de la psychologie positive, propose de nombreux exercices.

S’essayer à l’écriture thérapeutique

Effectivement, le but de l’écriture thérapeutique, c’est aussi de s’y essayer afin de voir soi-même les effets positifs de cette thérapie. Il existe des exercices assez connus que je vous présente ci-dessous :

Le questionnaire de Proust — en plus d’être le questionnaire le plus célèbre, il sert également à cerner ses aspirations et sa personnalité. Qui aurait cru que quelques questions nous aiderait à y voir plus clair, hun ? Le questionnaire de Proust se compose de 34 questions. Il s’agit donc d’une introspection personnelle et particulièrement efficace.

Je vous ai fabriqué un tout-mini planner pour répondre à ses questions. Retrouvez le par ici >

Être, faire et avoir — Cet exercice ressemble au questionnaire de Proust. Il s’agit de se poser les questions suivantes à soi-même : « qui voudrais-je être ? que voudrais-je faire ? que voudrais-je avoir ? » et d’y répondre maintenant, puis dans 1 an, 5, 10 et continuellement ainsi. Ces temporalités distinctes vous permettront de mieux cerner vos objectifs.

Lettres à moi-même — (j’avoue, cet exercice, je l’ai créée, ça m’amusait !). Dans cet exercice, il s’agit d’écrire une lettre à celui ou celle que l’on a était il y a 1 an, 1 mois ou à celui ou celle que l’on sera dans un 1 mois, 1 an, 2… Le but est d’écrire honnêtement ce que l’on pense de soi, de ce qu’on aimerait devenir. On peut aussi s’écrire une lettre à ouvrir pour les occasions particulières, comme une capsule temporelle, lors des projets aboutis, des diplômes obtenus.

Lettres à moi-même — il s’agit d’écrire une lettre à celui (ou celle) que l’on était il y a 1 an, 1 jour, 1 mois, 10 ans. Ou à celui que l’on sera dans 1 jour, 1 mois, 1 an, 10 ans, etc. On peut aussi s’écrire une lettre à ouvrir quand on aura abouti dans un projet ou une lettre pour le jour où on aura besoin de se souvenir pourquoi on a fait tel ou tel choix. Une sorte de capsule temporelle.

Voilà, c’est terminé pour aujourd’hui. J’espère que cet article vous aura plus et qu’il vous aidera à vous sentir un peu mieux. On se retrouve prochainement avec de nouveaux articles ! N’hésitez pas à commenter si cela vous a plu (ou pour me corriger/critiquer aussi tant que cela reste constructif).

Publié par Sarah Braeckeveldt

Étudiante, autrice, correctrice bénévole, lectrice... Véritable force de la nature perpétuellement à la recherche de nouveauté et de beauté à lire (passe son temps entre les rangées de livres)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :